Bienvenue sur Owari no Seraph RPG !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ballade au sein de Shibuya (Sugi Namukuro)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brigade Gekki
Origine : japonaise

Fiche de Personnage :
Rang: E
Arme: Uji no Hashihime
avatar
Alice Yuuki
MessageSujet: Ballade au sein de Shibuya (Sugi Namukuro)   Lun 18 Juil - 21:54

Ballade au sein de Shibuya

ft Sugi Namukuro
Une rencontre de plus, un ami de plus.

Un beau soleil, du beau temps et seulement quelques nuages ainsi qu'un petit vent frais, c'était une journée des plus parfaites et de plus je n'avais rien à faire. C'était la journée parfaite pour faire une petite balade dehors, j'étais sur le banc en réfléchissant où je pourrais aller... En quel lieu pouvais-je aller. Lorsque je pense à promenade je pense à parc et parc me fait penser au parc de Yoyogi et donc à Shibuya. Je me levais brusquement, je savais où je ferais ma petite balle à Shibuya dans le parc Yoyogi. Bien entendu je prenais mon arme avec moi, mon nagitana est une arme spéciale vue qu'elle abrite un démon du nom d'Uji, l'arme démoniaque, en voilà quelque chose de styler. Je commençais à partir pour Shibuya lorsque mon ventre commença à se manifester, j'avais faim et en voyant une boulangerie je ne pouvais m'empêcher. Je voyais toute cette magnifique nourriture et je commençais à baver. Non tu dois te reprendre Alice, on ne bave pas devant les gens voit. J'essayais de choisir mais il y avait tellement de choses alors je me suis contenté de plusieurs mochi. C'est on franchement, je partais contente de ma petite course et je partais vers Shibuya tout en mangeant.

J'étais arrivée au parc et c'était bien calme, il n'y avait personne et je m'asseyais sur un ban à peu près en état et je continuais de manger. Ce calme était reposant mais ce n'est point mon genre, je restais toujours néanmoins sur mes gardes même si je n'en avais pas l'air, je commençais à devenir nostalgique me rappelant Akira et moi nous promenant. Je me rappelais alors de la fois où j'étais tombée dans la boue et qu'il m'avait consolé, je commençais à rire, en vrai c'était ridicule de pleurer pour ça surtout que je n'avais qu'une égratignure. Je commençais à fermer les yeux profitant du soleil et du vent, c'était agréable mais décidément trop calme pour moi. Je rouvrais les yeux et je finissais mes mochis, je cherchais une poubelle pour pouvoir jeter le sac où ils étaient posés dedans, j'en trouvais vite une et je jetais donc mon déchet, j'entendais des pas et je me préparais au combat au cas où. Je voyais alors quelqu'un, un homme aux cheveux bleu qui avait une petite couette ce qui me faisait rire intérieurement, il était lui aussi armé, et ne semblait pas m'avoir remarqué. J'avais trouvé de la compagnie et peut-être que grâce à cet inconnu je n'allais plus m'ennuyer et qu'il y aurait moins de calme. Je marchais vers lui et par-derrière je lui disais :

_Hé ho, toi là ! Je m'appelle Alice Yuki tu veux pas rester un peu avec moi car je me sens un peu seule.

Je n'avais aucune gêne et je continuais de lui parler toute souriante :

_Au fait que fais-tu ici ?

Puis j'attendais tranquillement sa réponse en espérant qu'il voudrait bien rester me tenir compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
Age RP : 17
Origine : Japonais
avatar
Sugi Numakuro
MessageSujet: Re: Ballade au sein de Shibuya (Sugi Namukuro)   Mar 19 Juil - 14:28

Les rayons du soleil entrèrent dans la petite chambre où dormait Sugi. C'était le matin, il fallait se réveiller. Le jeune garçon s'étira, s'assis puis ouvrit la fenêtre qui était collée à son lit. Il y passa sa tête, un vent frais vint caresser son visage. Une belle journée commençait et cela ravissait l'adolescent qui se leva chercher une tasse où il y versa un peu de jus d'orange. C'était son petit plaisir du matin et il ne le manquait pour rien au monde, à part si bien sûr des vampires attaquaient le quartier. Après avoir pris son petit-déjeuner, il marcha en direction de son placard puis l'ouvrit. Il regarda ses vêtements et décida de prendre un t-shirt gris, un pantalon noir et son habituel manteau qui lui descendait jusqu'au genoux et dont la couleur égalait celle de ses cheveux mais qui était légèrement plus foncé. Après avoir finis sa toilette du matin, il franchit la porte d'entrée, un élastique en main. Désormais, il n'avait plus besoin de glace pour se coiffer. Il vint donc attacher sa chevelure en queue de cheval tout en marchant le long de son bâtiment. Il descendit alors quelques marches d'escaliers puis posa la main sur son katana. Celui-ci avait un fourreau de couleur gris rayé de rouge et était relativement simple, mais Sugi l'appréciait énormément et l'avait toujours sur lui. Il lui rappelait son passé, lorsque les deux hommes l'avait sauvé, tout les deux portaient eux aussi un sabre. Aujourd'hui, il était fier d'en posséder un.

Le jeune garçon marchait en direction d'une ancienne fontaine désormais détruite et inutilisable. L'eau n'y coulait plus et la structure était remplie de mauvaises herbes. L'adolescent soupira, tout était détruit et il n'y avait plus aucune activité. Le Japon était comme vide. Sugi décida donc d'aller dans un parc, peut-être que les lacs auront survécu. C'est ce qu'il espérait. Il réfléchi et le Parc Yoyogi lui vint tout de suite à l'esprit. Il se trouvait a Shibuya, ville notamment réputé pour être le quartier de la mode. On y trouvait de nombreux restaurants et le jeune garçon avait l'habitude de souvent s'y rendre avec son petit groupe d'amis. Ils allaient souvent dans les salles d'arcade et, étrangement, Sugi était plutôt fort lorsqu'il jouait au jeux vidéos. Pourtant ce n'était pas sa passion, il préférait nettement plus lire un livre sur un banc dans un endroit calme. Tout le contraire de ces salles où les gens criaient et riaient sans cesse. Mais malgré tout, il aimait cette époque et aurait voulu qu'elle dure à jamais.

Lorsque le jeune homme arriva à Shibuya, il se précipita dans une ancienne librairie. Celle-ci était désormais abandonné et la plupart des livres qui s'y trouvaient étaient remplient de poussière et étaient tombé de leur étagère. Sugi se baissa vers l'un d'eux, le pris dans ses mains et enleva soigneusement la fine matière grise qui s'y trouvait. On pouvait y lire "La Déchéance d'un Homme" du très célèbre écrivain Japonais Osamu Dazai. L'adolescent devint immédiatement nostalgique. C'était le livre qu'il avait certainement le plus relu. L'histoire se passait à une époque qu'il trouvait vraiment étrange et il était bien content d'être né bien plus tard. Mais il aurait encore mieux aimé naître dans un monde où la paix régnait et où les vampires n'existeraient pas. Il déposa le livre puis continua son chemin vers le parc. Lorsqu'il arriva, il se précipita immédiatement vers un lac. Celui-ci était rempli, bien que vert d'algues, et la vie y régnait. En effet, quelques grenouilles se baignaient à la surface de l'eau et Sugi avait comme aperçu la silhouette d'un poisson remontant à la surface. Il avait le sourire aux lèvres et était soulagé de voir que quelques animaux avaient réussis à survivre depuis la catastrophe. Alors qu'il s'apprêtait à s'asseoir à même le sol, le jeune garçon aperçu le reflet d'une silhouette humaine dans l'eau verte du lac. Un humain -ou un vampire- se tenait juste derrière lui. L'adolescent coupa net sa respiration et posa délicatement sa main sur son Katana. Il entendait les pas lents de l'inconnu marchant dans sa direction. Soudain, une voix retenti :

_Hé ho, toi là ! Je m'appelle Alice Yuki tu veux pas rester un peu avec moi car je me sens un peu seule.

Que... Quoi ?! Alice Yuuki, ce nom lui disait vaguement quelque chose. Ne serait-elle pas dans la Brigade Gekki ? Le jeune homme se leva brutalement et manqua de tomber à l'eau. Il se tourna vers la jeune fille qui devait avoir le même âge que lui. Elle possédait une très longue chevelure brune tirant presque sur le noir. Ses yeux étaient d'un violet profonds et elle regardait l'adolescent de haut. Plus arrogante, tu meurs. Par politesse, Sugi fis une petite révérence pour la saluer et celle-ci continua :

_Au fait que fais-tu ici ?

Lui demander la raison de sa venue en cet endroit et non son identité surpris énormément le jeune homme. Sugi l'a regardait avec des yeux ronds, il passa ses mains dans sa chevelure pour se détendre puis cacha de nouveau son katana car celui-ci était inutile pour le moment. Il baissa également les yeux, pas par soumission, non, mais car le jeune garçon était relativement discret de base et qu'il se tenait devant quelqu'un de haut gradé et avec un tempérament de feu. Il ne savait pas comment lui répondre, lui qui avait l'habitude de ne jamais parler et de ne jamais se faire remarquer. Il était vraiment tombé sur la mauvaise personne. Il décida alors de se présenter, comme il le faisait très souvent lorsque des supérieurs lui demandait son identité :

-Bonjour. Je... Humm... Je me nomme Sugi Numakuro, je suis un Soldat de l'Armée.

Il tenta alors de sourire à son interlocuteur, en vain, il n'avait vraiment pas l'air naturel. Il releva délicatement la tête vers Alice puis après un petit moment de silence, il reprit :

- Je me promène, Shibuya était autrefois un joli quartier alors je voulais voir les changements qu'il y avait eu.

Il n'avait pas menti, c'était la strict vérité et il n'était pas en tort. En effet, il était en quelque sorte en jour de repos et avait donc quartier libre. Mais si les soldats étaient rappelés, il devrait immédiatement revenir et combattre si nécessaire. Le silence régnait entre les deux adolescents et Sugi ne savait absolument pas quoi dire. Devait-il lui aussi poser une question, ou bien se taire ? Il préféra ne rien dire pour l'instant mais le silence était devenu bien trop pesant. Il prit alors son courage à deux mains puis demanda :

- Et vous ? Vous êtes aussi venus profiter de cette belle journée ?

Sans s'en rendre compte, le jeune garçon avait réussis à esquisser un petit sourire, même si celui-ci n'avait pas duré longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ballade au sein de Shibuya (Sugi Namukuro)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi la discrimination au sein de la presse haitienne?
» Ballade galante à Versailles [ Eric de Froulay ]
» Quel est le role d'un presume bandit au sein de la CND?
» 03.Au sein de chaque monstre se cache un coeur
» Suspicion au sein de l'île ~ L'arrivée d'une Cipher Pol {Shaï} [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Owari No Seraph RPG :: Japon :: Shibuya :: Parc Yoyogi-