Bienvenue sur Owari no Seraph RPG !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Beyond The Abyss - Hana Murasame

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soldat
Origine : Tchécoslovaque

Fiche de Personnage :
Rang: E
Arme:
avatar
Glorana Balcarafressa
MessageSujet: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Jeu 1 Oct - 22:02

Beyond The Abyss
Hana Murasame & Glorana Balcarafressa
Privé.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Sa longue chevelure se faisait soulever par moments d'une bourrasque passagère. Glora avait pour habitude de la garder toujours libre. Une longue tresse ou un chignon proprement fait aurait été plus pratique. Mais elle n'aimait que peu les porter cheveux attachés. Elle préférait sentir leur présence devant ses épaules. Alors elle se contentait de n'attacher que les mèches menaçant de lui tomber sur les yeux dans une tresse fine, se mêlant au reste de sa chevelure blanche. Elle frissonna légèrement. Une bonne partie de ses jambes était découverte en raison de son uniforme, chaque courant d'air la rafraîchissait, provoquant généralement un petit frisson. Si l'on lui avait laissé le choix, la demoiselle n'aurait pas mis la jupe. Elle ne trouvait pas cela pratique. Ne pas pouvoir s'installer à son aise sans se soucier de si on voyait ou non sa culotte, ce n'était pas pour elle. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle aurait choisi le pantalon. Trop long et gênant dans ses mouvements. Ainsi, elle aurait plutôt demandé de mettre un short si cela aurait pu être possible. Liberté de mouvement et tranquillité, voilà ce qu'elle voulait.

Le ciel tonna. Perdue dans ses pensées, la demoiselle entendit sa lourde plainte comme s'il s'agissait d'un grondement de mécontentement. Son regard retourna se perdre dans les nuages gris, se faisant de plus en plus sombres. Pourtant, nulle goutte ne tombait au sol. Le ciel ne faisait que crier sa colère. Un éclair cingla le ciel, venant s'écraser sur une tour au loin. La demoiselle ne broncha pas. Elle comprenait le ciel. Elle aussi aurait souhaité hurler à pleins poumons qu'elle n'aimait pas cette vie et qu'il aurait mieux valu qu'elle finisse bétail des vampires. Enfin, c'était vite dit. Cette idée ne lui plaisait pas tellement, non. En réalité, Glora serait incapable de dire ce qu'elle préférait. Dans les deux cas, elle n'aurait que peu de libertés. Cela l'arrangeait dans le fond, de ne pas avoir eu le choix. Mais ça ne l'empêchait pas pour autant de se lamenter sans cesse.

Un second flash illumina les cieux gris au moment même où les yeux de la demoiselle prenaient un triste éclat. La peine vint lui pincer le cœur alors qu'elle repensait à ce qui l'attendait. Elle n'était désormais plus novice. Depuis quelques jours, elle était officiellement passée au grade de soldat. C'en était fini de sa formation. Bientôt, elle partirait au combat. Elle avait peur. Très peur. Cela ne cessait de la tourmenter, venant même interrompre son sommeil. Elle avait tant de craintes mais aucune raison de ne point en avoir. Le ciel gronda de nouveau. Un éclair de plus se pointerait dans peu de temps. Son corps trembla. Elle devait penser à autre chose. Elle devait cessait de penser à tout ça, cela ne la menait à rien d'autre que d'avoir encore plus peur.

Et l'éclair fendit le ciel, accompagné d'un bruit assourdissant. La foudre avait dû tomber tout près. Tant qu'elle ne touchait pas les toits de l'école, ça lui convenait. Les orages n'étaient beaux que lorsqu'ils étaient loin. Une fois l'orage au-dessus de sa tête, la demoiselle rentrerait. Elle n'aimait pas lorsque ça pétait juste au-dessus d'elle. Puis sa tenue étant déjà légère, elle n'avait guère envie de se mouiller. Ce serait la parfaite occasion pour prendre froid et tomber malade. Il ne manquerait plus que ça pour achever son moral, naturellement pas bien haut. Ce ne serait que la goutte d'eau qui la ferait tomber dans une petite dépression passagère. C'était assez fréquent chez elle. Une accumulation de petits stress et à la moindre petite chose supplémentaire, la voilà qui craquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigade Gekki
Origine : Japonaise

Fiche de Personnage :
Rang: D
Arme: Yukihina-ri
avatar
Hana Murasame
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Lun 19 Oct - 19:42

Beyond The Abyss
"Jour de pluie, lettre d'amour"


« Hé voilà entraînement terminé pour aujourd'hui ». M'étirant un peu dans tous les sens je rangeais le mannequin tout en ignorant le regard des autres. Je n'avais rien à faire d'eux, en plus là ce n'était vraiment pas le jour pour me chercher des problèmes. Pourquoi ?
Car, il pleut mon pote, la pluie est quelque chose que je déteste vraiment.

Je sortais directement après avoir tout rangé en affichant un visage énervé et qui semblait en avoir mare de cette foutue temps. Les éclairs se fessaient bien entendre. Le ciel pleure t'il ou même crie t'il ? Cela est une bien bonne question. Mais, bon pourquoi penser une telle chose, si le ciel en avait mare de fixer le sol, alors peut-être perdra t-il cette merveilleuse couleur … Le bleu … Bien que le orange soit ma couleur préférée, le bleu en fait également partie.
Mais, bon n'allons pas commencer un débat sur les couleurs, car ce n'est pas ce qui nous intéresse en ce moment même.   

Je marchais un peu dans les couloirs avant de commencer à marcher dehors, mais bien évidemment je ne vais pas me tremper pour rien au monde. Du coup, je marchais en restant dans les endroits où la pluie ne pouvait pas me toucher.  

- Fait chier !

Ouais, sa fessait bien chier, qu'est-ce que je pouvais faire maintenant ?
M'arrêtant de marcher je fermais les yeux en penchant un peu ma tête « Hum …. Hum … C'est moi ou ces derniers temps, je m'ennuie vraiment beaucoup ?! ». Non, ce n'était pas une impression, mais bien le cas. Le temps continuer à défiler tandis que je continuais à marcher cette fois en direction de ma chambre avant de voir une lettre rose bonbon posait proprement au chevet de ma porte.  


- C'est quoi ça …

Disais-je avec un petit air de dégoût et de d'étonnement « Rose bonbon ... » une couleur que je ne supporte pas vraiment. Bah, je sais que les femmes devraient aimer cette couleur, mais bon le rose ce n'est pas pour moi. Bah, au premier abord je dirais que c'est une femme qui a écrit cette lettre, après tout je ne vois pas du tout de mec utiliser du rose comme enveloppe. Mais, bon de toute façon j'avais rien à faire et puis j'étais curieuse de savoir ce qu'elle contenait. Sans aucune hésitation je m'accroupis pour la prendre de ma main droite avant de rentrer dans ma chambre posée ma veste un peu mouillé par la pluie avant de sauter dans mon lit et lire cette fameuse lettre.  

«  Chers, Hana Murasame,

tu ne connais rien de moi, mais moi je connais tout de toi, j'aimerais te parler seule à seule sur le toit, je t'attendrais …

Hi, hi, hi, je ne dirais pas mon nom après tout sinon je ne pourrais pas voir ta petite bouille étonné »


Je regardais la lettre cette fois avec un gros air de d'égout en me demandant bien qui avait bien pu l'écrire … « C'est qui l'idiot qui m'a écrit ça, si c'est une blague ce n'est vraiment pas drôle ».
Je me grattais un peu la tête avant de lâcher un « fait chier ! ».
Et me voilà à nouveau, pour cette fois sortir de ma chambre et ainsi me diriger vers l'endroit en question tout en gardant ce visage vraiment énervé. « Si, c'est une blague je vais défoncer le mec ou la fille qui a osé l'écrire ! » et quand je disais ça, je ne me gênerais pas du tout … Quoique peut-être qu'après je me ferais tuer par Guren … L'ancêtre en tout … Mais, bon au moins je lui ferais comprendre que ce n'est pas avec moi qui faut jouer à ce genre de jeu.


Depuis les couloirs on pouvait clairement entendre la foudre. Bah … Après ce n'est rien de très surprenant la pluie au Japon, mais s'il fessait plus froid ce serait devenu de la neige ou de la grêle … Mais, bon je préfère la première matière étant donné que la neige c'est vraiment quelque chose de magnifiques tandis que la grêle ça fait vraiment mal quand tu t'en prends de gros morceaux sur la tête. Franchisant la porte entre les escaliers et le toit je regardais tout autour de moi à la recherche de personne avant d'apercevoir non loin. Une femme sans doute plus vieille que moi, elle possédait de magnifique cheveux argenté « Masahiro …. C'est elle qui m'a envoyé cette lettre ? Non, impossible ... ». Pour confirmer mon doute je regardais à nouveau tout autour. « Tiens il ne pleut plus … Pourtant, tout as l'heure il y a bien plu quelque goutte … Je n'ai pas rêvé quand même ... ».
Normalement, s'il n'y avait pas d'orage je serais allée m'asseoir sur le bord du toit, mais pour cette fois il ne faut mieux pas. M'approchant d'elle je regardais le ciel gris en prenant un visage neutre, pour ensuite la regarder elle.  


- Dis … Hum … Excuse moi de te déranger c'est toi qui a écrit cette lettre ? Lui disais-je en lui montrant cette lettre en question

Ce n'était pas trop dans mes habitudes de parler de la sortent avec d'autre fille et puis … Bien que je sois une fille, je ne connais pas beaucoup de femmes dans l'armée.  


CODE by POKIPSY

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
Origine : Tchécoslovaque

Fiche de Personnage :
Rang: E
Arme:
avatar
Glorana Balcarafressa
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Mer 28 Oct - 15:23

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Et doucement, un vent chaud se mit à souffler, soulevant sa longue chevelure avec délicatesse. De son perchoir, la demoiselle le sentait ; l'orage se rapprochait. Sa lourde plainte se rapprochait. Bientôt il serait au dessus de l'école. Il ne tarderait plus, elle le sentait, elle le craignait. La foudre cingla le ciel pour la énième fois. Mais la demoiselle resta immobile, ignorant ce flash qui avait éclairé la sombre voûte, un instant seulement. Elle ne craignait pas la foudre et ne la craindrait sans doute jamais. Certes n'était-elle pas une des personnes les plus courageuses de l'armée, elle n'en était pour autant pas irraisonnée. Elle le savait, de là où elle était, il n'y avait aucune chance pour qu'elle se fasse carboniser sur place. Ce n'était pas elle qui attirerait l'éclair mais plutôt les antennes ou les grillages, elle le savait. Ainsi ne tremblait-elle pas face à l'orage. Car ce n'était pas non plus le tonnerre qui allait l'inquiéter, bien au contraire. La demoiselle trouvait fascinant qu'un son aussi fort puisse provenir d'aussi loin au-dessus du sol. Ainsi pouvait-il gronder autant qu'il le voulait, elle n'en serait point dérangée.

Cependant il y avait un petit quelque chose qui accompagnait généralement un orage et qui ne plaisait que fort peu à la demoiselle. Ce petit quelque chose était plus couramment appelé pluie. Le nom lui importait gère, elle n'aimait tout simplement pas ces gouttes tombant en trombes d'eau vers la terre et la noyant au passage sous d'immenses flaques boueuses venant détériorer le paysage. Elle n'aimait pas l'eau. Non, elle détestait les trop fortes averses, ce n'était pas la même chose. Alors tentait-elle de discerner au loin un quelconque rideau d'eau se détachant des immeubles. C'est pour cette raison qu'elle ne prêta pas la moindre attention à la porte qui s'ouvrit et encore moins aux pas s'approchant d'elle. La demoiselle était ailleurs, concentrée sur cette ligne lointaine, communément appelé horizon. Et un soupir de soulagement lui échappa alors que quelqu'un s'arrêtait à côté d'elle, nulle pluie perceptible à ses humains yeux. Tant qu'il n'y aurait pas d'averses, cela lui convenait. C'est pour cela qu'elle ignora ensuite cette présence supplémentaire à côté d'elle, son petit soulagement passager l'empêchait de se poser trop de questions.

Bien que la demoiselle semblait perdue dans ses pensées, son regard vide fixant un point lointain, une petite voix féminine l'en tira pourtant. Cette dernière lui paru hésitante, ce qui lui valu de piquer la curiosité de la demoiselle qui daigna enfin quitter ses rêveries. Elle tourna donc la tête vers l'inconnue, fronçant quelque peu les sourcils mais ne s'attardant pas sur une observation de celle qui venait de l'interrompre dans son moment de tranquillité. Ne connaissant presque personne et ne souhaitant guère rencontrer plus de monde, la demoiselle ne prêtait que peu d'attention aux autres. Puis, ce qui la préoccupait le plus dans cette soudaine apparition fut le ton interrogateur pris. Il ne lui semblait pas qu'elle avait commis une quelconque faute ces derniers temps, donc il ne pouvait s'agir d'une personne haut-gradée venant la replacer. Et puis, elle ne faisait jamais rien qui dépassait les règles. La question qui vint se fixer dans son esprit fut donc : pourquoi l'interrogeait-on ?

N'ayant pas totalement écouté sa question, elle posa son regard sur le bout de papier qu'elle lui tendait. Un petit mot était écrit dessus. Ne se gênant pas, la demoiselle le lit sans se demander si elle en avait l'autorisation ou non. Ainsi apprit-elle que son interlocutrice se nommait Hana Murasame. Voici un nom qu'elle n'avait jamais entendu jusqu'à présent. Elle sourit légèrement. La demoiselle se voyait mal écrire un petit message comme celui-ci. « J'ignore qui a pu écrire ceci mais à l'évidence, il ne s'agit pas de moi. » Elle releva la tête vers ladite Hana et lui adressa un grand sourire. « Mais enchantée Hana, moi c'est Glora. » Étant donné qu'elle connaissait le nom de la noiraude, elle trouva naturel de se présenter par politesse bien qu'elle n'aimait donner son nom à tout le monde et n'importe qui, surtout n'importe qui. Pour cette raison, elle ne donnait que son prénom, et encore, qu'à moitié. Puis, elle le savait bien, même parmi ceux qui connaissaient son identité complète, peu de monde l'appelait Glorana. Glora était plus court, plus passe-partout. Se fondre dans la masse pour passer inaperçue. Pour le moment, elle ne savait rien de sa camarade hormis le fait qu'elle était certainement dans l'armée puisqu'elle ne portait pas l'uniforme de l'école. Bien qu'elle était curieuse dans savoir plus, la demoiselle restait hésitante. Non pas qu'elle n'aimait pas parler, elle se méfiait tout simplement des inconnus. Par habitude. Puis par éducation, aussi.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigade Gekki
Origine : Japonaise

Fiche de Personnage :
Rang: D
Arme: Yukihina-ri
avatar
Hana Murasame
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Sam 5 Déc - 14:31

Beyond The Abyss
La pluie


Alors, elle on peut dire qu'elle est du genre spéciale.
Pourquoi est-ce que je dis ça ?
Bah, imaginez la scène. Tu reçois une lettre étrange qui te dit de te rendre dans le toit et quand t'y arrive tu vois seule une femme. Forcément tu lui demandes si c'est elle qui a envoyé ce petit morceau de papier avec écrit dessus mon nom. Et qu'en plus de ça elle le prend sans demander mon avis et le lire sans même m'écouter. Elle est étrange on est d'accord non ?

Mais bon, elle répond tout de même à ma question en me souriant. « Donc, ce n'est pas elle qui a écrit ce mot je suis rassurée » oui vous imaginez si une fille m'avait envoyé un message du genre ?
Hiii, juste en imaginant la scène j'ai des frissons sur tout le corps.
Et d'après ce qu'elle me disait elle s'appelle Glora … Glora ? C'est son surnom ? Son nom ? Prénom ?  Bah, je ne sais pas et puis tant pis elle se présente sur ce nom alors je lui adresse la parole en l’appelant Glora.  Je lui souriais à mon tour avant de regarder tout autour de moi et de reprendre le papier pour le foutre dans la poche de ma veste.

- ça va je suis assez rassurée que ça ne soit pas toi qui a écrit cette lettre vraiment très ... Spécial
Et ravis de faire ta connaissance j'espère qu'on va bien s'entendre

Bah, au moins ça signifie que ce n'était qu'une petite farce peut-être celle de Uta … Cette fille quand je la croise je la tue. Au même moment je sentais une goutte d'eau puis plusieurs tombées sur moi. « Merde il pleut» et oui ça signifie que l'orage était bientôt à nos portes et le vent se fit de plus en plus violent.

- Tu ne devrais pas trop rester là après tu vas être toute trempé

Par réflexe je la prise par le bras pour se mettre sous quelque chose qui puisse nous protéger tout en restant un peu dehors. Certes ce n'était pas un merveilleux temps, mais étrangement je n'avais pas envie de rentrer dans le bâtiment. Je restais debout en la regardant avec un grand sourire. Puisque je ne connais pas beaucoup de femmes ici, pourquoi pas faire connaissance avec elle ?

- Dit ça fait depuis longtemps que tu es ici malgré ce temps ?

Ben, ouais je ne savais pas trop quoi dire alors bon, commençons par mieux se connaître.
Mais bon après qu'est-ce que je pourrais dire ? C'est une bonne question après tout je ne suis pas trop le genre de fille à parler à tout le monde. Au contraire le plus souvent je reste en particulier avec ce qu'on appelle « Famille ». Mais vu ses habits et qu'elle ne semble pas avoir d'arme démoniaque elle ne fait pas partie de la brigade Gekki. Mais bizarrement sa façon de se tenir et son caractère sont similaires à l'autre crétin de Shinya. C'est vrai ça, je me demande bien ce qu'il est en train de faire là … Hum … Shinya doit sans doute prendre un petit chocolat chaud en travaillant et Guren en train de s'ennuyer à mort dans son bureau. En passant il faut aussi que j'aille voir l'ancêtre pour avoir ma revanche de la dernière fois et cette fois j'arriverais à l'avoir !  


CODE by POKIPSY

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
Origine : Tchécoslovaque

Fiche de Personnage :
Rang: E
Arme:
avatar
Glorana Balcarafressa
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Dim 27 Déc - 16:26

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Bien qu'elle se montrait hésitante, voire même un peu en retrait, la Demoiselle était fort curieuse d'en savoir plus sur ladite Hana. C'était certainement un de ses défauts. La curiosité. Bien que souvent méfiante, si aucun danger ne se présentait immédiatement pour la faire douter, la Demoiselle résistait rarement à la tentation de s'approcher un peu plus. Prudemment, certes, mais s'approcher quand même. D'un pas. Puis d'un autre. Jusqu'à finalement franchir cette limite de sécurité qu'elle s'était imposée. En fin de compte, elle ne suivait jamais ses pensées initiales. Dans le fond, ce n'était guère mauvais. Mieux valait pour elle qu'elle s'envole un peu toute seule plutôt que d'être emportée dans un courant d'air. Mieux valait qu'elle décide d'elle-même de ses actions plutôt que d'y être indirectement contrainte. Ainsi, elle ne pouvait en retenir que du positif. À condition, bien entendu, de le faire au bon moment. Elle était bien capable de se décider trop tard ou trop tôt.

Un nouveau sourire, bien que léger mais sourire tout de même, échappa à la Demoiselle. « J'espère aussi » répondit-elle sincèrement. Enfin la Demoiselle prit l'initiative d'observer un peu plus Hana. Elle avait un visage plutôt chaleureux. Ceci eût pour effet de la rassurer quelque peu. Non, elle ne semblait effectivement pas méchante. Bien au contraire. Il était pourtant rare que Glorana ne soit pas sur ses gardes. Après tout, cela faisait tout juste cinq petites minutes qu'elle lui avait adressé la parole. Mais curieusement, elle ne ressentait pas le besoin de se montrer trop prudente. Ou plus précisément, elle ne ressentait que peu de choses ; ce qui venant d'elle revenait au même.

Simple poupée de chiffon, elle venait tout juste d'entendre la jeune fille reprendre la parole avant de se laisser emporter. N'ayant eu le temps de réagir, et n'en n'ayant pas eu la volonté non plus, la Demoiselle n'avait pu dire quoi que ce soit. La voici donc qui écarquillait les yeux de surprise. Elle ne saisissait point le pourquoi du comment. Elle ne comprenait pourquoi Hana ne voulait qu'elle ne se mouille. Elle chercha le regard violacé de cette dernière. Non, elle n'y voyait bel et bien aucune moquerie. Ne comprenant guère cet acte de bonté, la Demoiselle plongea son regard dans le ciel devenant de plus en plus noir. La pluie annonçait un épisode plus intense. Ensuite ce serait fini. Selon les observations de la Demoiselle tout du moins.

Sa tête se tourna de nouveau vers Hana. Si ça faisait longtemps qu'elle traînait sur le toit ? La Demoiselle haussa les épaules. Elle n'en avait aucune idée. Lorsqu'elle rêvassait, elle ne voyait passer le temps. « Je ne sais pas vraiment. Mais je suis arrivée en fin de matinée, pour profiter des derniers instants avant que la tempête arrive. » N'ayant guère une montre avec elle, Glora ignorait depuis combien de temps elle s'était laissée emporter dans ses observations. Elle rit doucement, balayant quelques gouttes d'eau encombrant ses manches. « Mais à l'évidence j'ai attendu un peu trop longtemps. » Assurément. Autrement elle ne se serait pas vu surprise par la pluie. Elle frissonna. L'envie d'être trempée jusqu'aux os lui manquait cruellement.

La Demoiselle laissa sortir un de ses bras hors de l'abri où l'avait tirée Hana. Le vent soufflait. Ses lèvres s'étirèrent légèrement. C'était plutôt bon signe. Elle déclara, les yeux rivés au loin. « Le vent souffle bien, je ne pense pas qu'il pleuvra longtemps. » Ou du moins, elle l'espérait. Il ne serait que fort regrettable que leurs chevelures se plaquent contre leurs crânes. C'était bien trop peu agréable. D'un rapide coup d’œil, elle observa la tenue de l'autre Demoiselle. « Tu es dans la Brigade Gekki ? » Glora avait beaucoup entendu parler de cette unité sans pour autant avoir eu l'occasion d'échanger avec l'un de ses membres. Elle était bien curieuse d'en savoir plus. Décidément, il était rare qu'elle soit si curieuse. Mais cela ne la dérangeait guère. Un peu de changement faisait toujours du bien. Plutôt que de chercher à éviter la discussion, pour une fois elle avait envie de participer un peu.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigade Gekki
Origine : Japonaise

Fiche de Personnage :
Rang: D
Arme: Yukihina-ri
avatar
Hana Murasame
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Jeu 31 Déc - 3:11

Beyond The Abyss
"Discussion


Drôle de fille … En effet, pour une fois je n'avais pas tort du tout. Mais, au moins il est rare de croiser des gens dans son style. Elle ne semblait pas méchante, loin de là, mais comment dire. Glora semblait quelque peu étonné par ma réaction envers. A croire qu'elle n'avait jamais personne qui été là pour l'aider … C'est vrai, que dans la Brigade Gekki, Guren nous fait bien comprendre qu'on est une famille unie et c'est pour ça qu'on doit prendre soin de chacun de nous. Il se peut qu'on n'apprécie pas vraiment quelqu'un d'une autre escouade, mais lors d'un combat on se protégera toujours.
En regardant le ciel qui devenait noir cela, me rappelait quelque chose, mais pour une raison que j'ignore je n'arrive pas à m'en souvenir. Je ne le montre pas, mais au fond de moi les blessures qui ne voient pas, me font bien  plus mal que les autres. J'aimerais qu'elles disparaissent, mais elles resteront enfermés au fond de moi pour l'éternité. C'est également le cas pour cette cicatrice au bras …


Flash Back :

Lorsque je suis née sur mon bras droit j'avais une tâche de naissance en forme de fleur, d'où mon nom Hana. Lorsque j'étais petite ma mère, me souriait toujours en me disant que c'était un cadeau de dieu et que je ne devais absolument pas l'arracher … A l'époque, j'étais encore qu'une petite fille qui se laissait faire par les autres.
Puis, ce jour arriva, le temps était exactement que celui actuel, j'avais des blessures sur tout le corps et j'avais vraiment mal. Pourtant, même en pleurs j'essayais de garder courage en moi, mais … C'était terminé, je n'en pouvais plus. Si, j'étais rejetée de ma famille et des gens de la ville tout ça c'était à cause de dieu. C'est pour cette raison que je me suis coupée cette partie de la peau censé être un cadeau de dieu.

Fin
Personne n'a jamais vu cette fameuse cicatrice qui ressemble un peu à un tatouage. Mais, bon passons, passons, à quoi ça me sert de raconter ma vie ?


Ce que Glora dit par la suite me fit un peu sourire, qui sait peut-être qu'elle avait raison sur le temps et puis aussi … Oui, je fessais bien parti de la Brigade Gekki. Vue son uniforme elle devait sans doute faire partie de l'Armée Impériale et travailler sous les ordres de Shinya. Tiens, en parlant de lui qu'est-ce qu'il fait maintenant ? Hum … C'est une bonne question. Mais de toute façon je n'aii pas trop envie de le revoir, car si je le croise qu'il va me casser les couilles.
Tournant ma tête vers ladite Glora tout en lui souriant je posais ma main droite sur le fourreau de mon arme démoniaque avec un fin sourire.

- Oui, je fais partie de la Brigade Gekki et toi de l'Armée Impériale je me trompes ?
Dit aussi, tu n'aurais pas déjà eut à faire à un certain Shinya ? Un mec grand de taille, avec des cheveux blancs et avec une tête d'idiot ?


CODE by POKIPSY

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soldat
Origine : Tchécoslovaque

Fiche de Personnage :
Rang: E
Arme:
avatar
Glorana Balcarafressa
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   Sam 13 Fév - 12:43

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Depuis qu'elle avait été recueillie par l'armée impériale démoniaque du Japon, la Demoiselle s'était vue plongée dans une solitude croissante. Oh, elle avait pourtant pu passer quelques années en compagnie de cet ami qui l'avait engagée à devenir soldat. Seulement tout était différent depuis ce jour où elle avait définitivement dû dire adieu à son foyer. La jeune Balcarafressa eut besoin d'un grand temps pour se mettre réellement en tête que la marche arrière lui était impossible si elle voulait continuer à vivre. Il lui avait fallu entendre mille et une rumeurs sur les suceurs de sang avant d'accepter de se dire qu'elle était plus en sécurité là où elle était à présent.

Cependant, cela faisait fort longtemps qu'elle ne pouvait plus prétendre avoir confiance en quelqu'un. Son indépendance vexée par cet ami qui lui avait pourtant permis de survivre, elle avait appris à ne plus prêter la moindre attention au monde qui l'entourait. Elle était devenue la Demoiselle rêveuse qui se trouvait là, plantée sur les toits alors que la pluie s'abattait sur l'école. Différente, elle l'était. Qui d'autre qu'elle pouvait prétendre de n'avoir vu passer le temps à la simple observation d'un orage ? Assurément, elle était perchée dans son monde à elle. Loin de toutes les horreurs du monde qui pourtant, la rattrapaient peu à peu.

Et la Demoiselle le savait aussi, c'était certainement cela qui lui serait un jour fatal ; sa distance. L'élan de bonté de la petite noiraude venait de le lui rappeler. Bien qu'elle fut sniper, si un jour elle se trouvait en difficulté au cours d'une mission, qui se verrait lancé à son secours ? Personne. Non, personne ne viendrait aider l'inconnue du bataillon. Personne n'oserait risquer sa vie pour une fille qui se tenait toujours loin des autres. Ou alors il faudrait être d'une générosité stupide. Et puis, que pourrait-elle répondre ? Bien qu'en mauvaise posture, elle ne serait que gênée par ce geste qu'elle ne méritait.

Il fallait donc à la blandinette se sociabiliser un peu. Actuellement, elle commençait doucement à s'y habituer. L'ancienne muette se voyait douée de parole. Bien qu'elle n'en montrait rien, elle se surprenait elle-même du calme dont elle faisait preuve. En fin de compte, il n'était pas bien compliqué d'échanger avec les autres.

À l'entente de la réponse de Hana, la Demoiselle pencha légèrement la tête. Ainsi donc, elle était bel et bien face à une possessive d'arme démoniaque. En un sens, elle admirait ces personnes qui avait eu le cran d'affronter un démon. Mais dans un autre, elle ne trouvait qu'il n'était que folie de se risquer à partager son quotidien avec un tel danger. Jamais elle n'aurait trouvé l'envie de se risquer au contrat, non. La Demoiselle préférait la sûreté d'une arme telle que la sienne, peu importait que son efficacité en soit diminuée. Elle hocha doucement de la tête. « Tu ne te trompes pas. » À l'issue d'un simple entretient avec la snipeuse, il n'était guère compliqué de lire en elle. Cela devait sauter aux yeux qu'elle n'avait point le goût du risque.

La seconde question de la noiraude intrigua la Demoiselle. Pour sûr qu'elle avait déjà eu le plaisir de rencontrer le major-général Shinya Hiragi. Seulement, elle n'adhérait pas totalement à cette appellation que la jeune fille venait d'employer. Une tête d'idiot ? Elle n'était pas d'accord, non. Mais elle n'en dit rien pour autant. « Oui, j'ai déjà pu rencontrer le major-général. C'est une bonne personne je trouve. » Comment aurait-elle pu dire le contraire ? La demoiselle ne se souvenait que trop bien l'indélicatesse avec laquelle elle lui était rentrée dedans, tout autant qu'elle se souvenait de la bonté qu'il avait eu à lui proposer un peu d'aide pour développer ses compétences. Elle se demandait alors comment cela se faisait qu'il méritait un tel manque de respect. Bien qu'elle n'était pas de l'armée impériale, Hana n'ignorait certainement pas son rang.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Beyond The Abyss - Hana Murasame   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beyond The Abyss - Hana Murasame
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abyss Au Pays Des Merveilles
» L'Abyss :: Nouveau magasin de gaming
» Fruit de l'éclosion / Hana Hana No Mi
» Ano Hi Mita Hana no Namae o Bokutachi wa Mada Shiranai
» Hana Uchiha - Genin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Owari No Seraph RPG :: Japon :: École :: Toit-